Vers le tout électrique ? La révolution EV est en marche!

Dans la révolution actuelle observée, le véhicule électrique (EV) a le vent en poupe, tandis que l'hydrogène marque le pas. En Californie (marché le plus porteur pour H2), moins de 9 000 véhicules à propulsion H2 se sont vendus à date et les 42 stations de ravitaillement équipées H2 seront bientôt inutiles, non-reconvertibles y compris pour poids lourds. On peut s'interroger sur la récente alliance Renault / Faurecia pour produire des réservoirs H2.


En revanche la plupart des constructeurs premium (BMW, GM, Ford, VW qui a lui pourtant pris le virage avec retard) affichent des ambitions claires pour les EV (engagements de production majoritaires sinon exclusifs d'EVs à horizon 2030). Volvo annonce 100 % de sa production future en EV à partir de 2030.


Malgré la pandémie, les ventes d'EV en 2020 ont fortement progressé. Au-delà d'un phénomène de société c'est devenu une tendance lourde de l'automobile. La part d'EV dans les achats de véhicules neufs en 2020 a augmenté de manière spectaculaire (73% en Norvège). Les flottes automobiles de grands groupes se convertissent aussi progressivement à l'électrique (Amazon, etc.). Tesla surfe sur la tendance avec le succès de ses modèles 3 et Y SUV, et baisse même ses prix (-2.000$) pour doper le marché et conserver un leadership.


Notion intéressante de "green supply chain" : BMW, le plus avancé en la matière, annonce contrôler la chaîne de fabrication "vertueuse" depuis l'extraction de composants green jusqu'au recyclage des batteries (communication récente du CEO Oliver Zipse).


Plus aucun acteur de l'industrie automobile au sens le plus large (constructeurs, équipementiers, sous-traitants...) ne peut ignorer la révolution en marche de l'EV. Valeo a même adapté la technologie EV au vélo, en y intégrant un mécanisme breveté Valeo de propulsion électrique !




Publications récentes