La transition énergétique en Arabie Saoudite : les énergies renouvelables en développement

L’Arabie Saoudite a annoncé son plan de transition énergétique en 2016 en fixant comme objectif que l’utilisation d’énergies solaire, éolienne et nucléaire permette au pays de produire 50% de son électricité à partir de sources renouvelables d’ici 20 ans. Son mix énergétique est actuellement presque exclusivement centré sur les hydrocarbures et de nombreux chantiers sont à saisir.


L’augmentation de l’utilisation du gaz est privilégiée et sa consommation devrait doubler sur les 10 prochaines années. De nouvelles centrales sont construites, notamment la plus grande du pays à partir du gisement Jafurah en 2020, et les importations augmentent. Un contrat a même été signé en 2019 avec Sempra Energie pour garantir pendant 20 ans l’acheminement de 5 millions de tonnes de gaz depuis les Etats-Unis.


Le pays a aussi un grand potentiel d’ensoleillement et se lance dans le solaire avec des projets d’investissement de 108,9 milliards de dollars d’ici à 2032. EDF a récemment signé un contrat pour coconstruire une centrale de 300 MW dans le royaume.


Les projets éoliens sont encore à l’état embryonnaire, mais vont se développer rapidement dans les prochaines années et EDF travaille déjà sur la construction du plus grand parc éolien du pays.


Le royaume veut également développer sa filière nucléaire avec la construction de 16 centrales pour 2040, ce qui peut représenter de gros appels à projets dans les années à venir.


#énergie #ArabieSaoudite #Golfe #gaz #nucléaire #solaire #éolien #expert #Qalis


Publications récentes