La pénurie de vélos : un cas révélateur de multiples difficultés sectorielles

Les ruptures et les transformations dans les chaînes d’approvisionnement mondiales ont engendré une forte augmentation des délais de livraison (désormais de 6 mois), des prix (d’au moins 10%) et des ventes (de 25% en France et de 77% aux Etats-Unis) de vélos. Cela est dû à 3 facteurs : une explosion de la demande, une perturbation de l’offre et des problèmes de livraison.


La forte hausse de la demande suite à la crise sanitaire est due à l’impossibilité de pratiquer certains sports sur cette période, aux craintes de transmission des virus dans les transports en commun au cours de la première vague et à un attrait renforcé pour les mobilités douces. Ainsi, certains producteurs comme 2Feel avaient déjà écoulé, en février dernier, 80% de leur production de septembre.


Il y a également des difficultés d’approvisionnement en acier du fait de l’arrêt de la production pendant la pandémie et de la flambée des cours de l’aluminium qui ont connu une croissance de 58,9% en un an. Le marché des pièces détachées est concentré à 95% en Asie (Chine et Taïwan), et si Shimano, qui possède 60% des parts du marché haut de gamme, a annoncé une augmentation de 50% de sa capacité de production, ce ne sera pas suffisant pour approvisionner le marché et baisser le prix de certaines pièces qui a été multiplié jusqu’à 10 par rapport à 2020.


Enfin, les embouteillages dans le port chinois de Yantian engendrent des problèmes de livraison qui devraient durer au moins jusqu’à la fin 2021, les délais pour y accoster étant passés d’une demie journée à 16 jours. Le coût d’un container a aussi été multiplié par 4 par rapport à la période pré pandémie, ce qui contribue à la hausse des prix des vélos.


#vélo #électrique #pénurie #livraison #Covid-19 #approvisionnement #expert #Qalis




Publications récentes